Vivons bien ensemble tous les jours...
Vivons bien ensemble tous les jours...

Vivons bien ensemble tous les jours...

La commune doit son nom à la fusion du Hommet et de Saint-Pierre-d'Arthenay en 1831 et s'appelle depuis cette date : LE HOMMET D'ARTHENAY. 

 

Les habitants s'appellent donc maintenant les SAINT PIERROTS.

 

Les recherches effectuées jusqu'à maintenant laissent croire que l'origine du Hommet remonte en 889, après la prise de Saint-Lô par les Normands. En effet, un des chefs normands se fixa aux environs de la ville de Saint-Lô, dans une région qu'en raison de sa configuration, il dénomma « Le Hommet » du mot scandinave « Holm », qui signifie entouré d'eau en partie. Ce chef s'installa dans une contrée entourée de vaste marécages, de rivières (la Taute et la Vire), et au voisinage de grands bois. A cet emplacement, il construisit des retranchements importants pour se mettre à l'abri lui et ses compagnons, avec leur butin. Ce domaine, appelé Le Hommet, devint la grande baronnie féodale du Hommet. Ce chef normand prit le nom de ses terres, « Le Hommet », et c'est sous ce nom de « du Hommet » qu'on désigna, par la suite, ses descendants.

Ci-dessous, extrait du mémoire présenté par M. et Mme Lecrosnier, instituteurs, pour la conférence pédagogique de 1913 : « Bien que l'ancienne commune du Hommet ait été le siège d'une baronnie, il n'y subsiste aucun vestige qui soit un témoin du passé. Le château, bâti au milieu des marais a été démoli à une époque qu'on ne saurait indiquer avec précision, et sur son emplacement le sol a été nivelé. Les granges de dimes de Saint-Pierre-d'Arthenay et du Hommet, l'ancienne prison qui se dressait sur le champs de foire, l'ancienne église du Hommet que les habitants de Saint-Pierre pillèrent à l'époque de la Révolution : tout a disparu. A la ferme de la Grande Ducquerie, qu'une restauration récente a défigurée en lui donnant un aspect moderne, un large escalier de pierre montant au sommet d'une tour carrée aux murs étrangement épais signale l'antiquité de la demeure sans renseigner sur le rôle qu'elle a pu jouer dans le passé. Le château actuel de Thère est une construction relativement récente sans intérêt historique ni même artistique, du moins extérieurement ; toutefois les guides de tourisme citent la beauté de son mobilier. »

 

 

Evolution de la population sans double compte :

 

Lors de la fusion en 1831, la commune de Saint-Pierre-d'Arthenay comptait 695 habitants et la commune du Hommet 42 habitants.

Évolution démographique

Source : Archives municipales

1836 1846 1856 1866 1876 1886 1896 1906 1911 1962 1968 1975 1982 1990 1999
737 656 650 540 549 540 513 504 440 369 358 336 326 339 326

Liste des maires successifs

 

Période Identité Qualité
1885 - 1892 Nicolas Jean Delisle  
1892 - 1904 Raoul Leforestier Comte d'Osserville
1904 - 1920 Joseph Darondel  
1920 - 1921 Raoul Leforestier Comte d'Osserville
1921 - 1929 Marie Jean de Kergorlay Comte
1929 - 1942 Ange Gabriel Huault  
1942 - 1968 Albert Perrard  
1968 - 1989 Gustave Desdevises  
1989 - 2008 Michel Castel  
2008 - ... Anne-Marie Corbel  
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© mairie le Hommet d'Arthenay